Quelle mère êtes-vous selon votre signe du zodiaque

Maman-gâteau ou maman-cerveau, reine de la projection ou comble du dévouement, les astres modulent sensiblement la fibre maternelle : voici les multiples facettes astro du prisme zodiacal de la maternité !

 

Bélier (21 mars – 20 avril)
Une maman d’enfer !
Jamais facile pour vous d’anticiper : vous préférez improviser. L’idée d’avoir l’air gâteuse devant un poupon béat ne vous effleurait surtout pas… avant d’avoir sauté le pas. Et puis devant le fait accompli, vous voilà complètement gaga, faiseuse de guili-guili, prise d’un ouragan de passion et nouvelle adepte du collé-serré avec bébé ! Comment pouvoir douter un instant que vous n’étiez faite que pour « ça » ?
Vous feignez quelques « coups de gueule » pour avoir l’air de maîtriser mais l’autorité parentale vous fait bien souvent faux-bond devant ce délicieux poupon : d’ailleurs, s’il n’en fait qu’à sa tête, c’est seulement qu’il a déjà du caractère… comme sa mère. Vous pardonnez ses moindres écarts et quand vous vous fâchez, ce n’est qu’une vaine parade qui masque à peine votre incapacité à le malmener. Admiratrice en diable, câline à vous damner, explosive pour tenter de vous affirmer, vous êtes une mère d’enfer et c’est bien pour ce rejeton que vous saurez dorénavant remuer ciel et terre !

Taureau (20 avril – 21 mai)
Quatre murs d’affection…
L’aventure de la procréation est chez vous une obsession, la grossesse provoque déjà un plein de fixettes et vous pariez que vous ne pourriez pas vous construire sans ces jolies petites bouches à nourrir… Parler layette, doudou et poussette vous monte très vite à la tête : le confort de vos chérubins est votre principal souci et votre dernière manie… Championne du monde des « câlins tout plein » et reine de la catégorie des « mamans-gâteaux », vous ne savez plus que zapper de la cuisine au canapé, pour gaver consciencieusement vos petites oies et les étouffer de baisers, afin qu’ils ne connaissent jamais le sens du mot « manquer »…
Possessive à souhait, vous ne rêvez que de leur construire une prison dorée, faite d’amour et de confort, de bisous et de douceurs, pour qu’ils ne puissent jamais penser à vous quitter. Et si l’un de vos bambins ne se laissait plus étouffer d’amour, vous auriez toujours un dernier recours : en fabriquer d’autres…

Gémeaux (21 mai – 21 juin)
La maman « cerveau »…
Maman Gémeaux est une intellectuelle qui n’accouche pas de marmots mais fabrique plutôt des cerveaux ! Vous transformez rapidement la fibre maternelle en vocation d’éducatrice, avez tout lu sur les rouages du premier âge, attendez impatiemment le premier mot et pleurez de joie devant le premier « pourquoi ? »… En bref, si chez vous l’intellect est roi c’est que votre mission est de cumuler les rôles : maîtresse de la première heure et répétitrice à vos heures, partenaire de jeux convaincue et interlocutrice de choix !
Un bambin qui passe entre vos mains devient vite un martien du neurone et votre très patiente intelligence offrira même à l’écervelé le plus effréné le réflexe (presque…) inné de tout rationaliser. Autant oser affirmer qu’aucun « bêta » ne passera par vos bras ! Que dire de ce savoir-faire si ce n’est que maman Gémeaux brille dans l’art et la manière d’optimiser la matière… grise !

Cancer (22 juin – 22 juillet)
L’accro du concept « famille »
Vous êtes légendairement plus femme-enfant que mère d’un autre…, aussi l’accouchement provoque t-il chez vous un cap important : celui d’accrocher sur vos épaules trop rondes des caprices qui ne sont pas les vôtres ! Pourtant ravie de donner généreusement dans le concept « famille », vous êtes une mère aimante, attentive, caressante, anxieuse et accro du dorlotement à outrance. Mais vous laisseriez bien endosser les mauvais rôles à un papa qui se devra d’incarner toujours l’autorité…
Mère aux aguets, guérisseuse de bobos et forteresse d’amour, vous devenez vite et instinctivement la gardienne possessive d’un foyer qui ne doit manquer de rien mais les angoisses du premier âge dépassées, vous trouverez de quoi en nourrir de nouvelles à travers la phobie d’un détachement à venir…
Maîtresse indétrônable d’une famille qui vous doit tout (selon vous), vous devenez la reine d’un super deal affectif, capable de donner conscience à une génération trop ingrate (à votre goût) que l’affection qui la réchauffe pourrait bien aussi la glacer, si elle venait à voler trop vite (ou trop loin) de ses propres ailes…

Lion (22 juillet – 23 août)
Procréation = projection
Toujours star dans l’âme, la femme Lion n’est pas à priori férue de l’idée de passer la main ! Mais c’est sans compter votre nature passionnée qui sait se sublimer dans chacune de ses vocations. Et si l’appel de la procréation vous surprend, ce sera seulement pour engendrer des « super kids », nés pour cartonner dans la vie grâce aux traits de génie que vous leur aurez transmis !
Armée d’une tendance naturelle à la « projection », vous aimeriez bien dénicher dans la chair de votre chair votre plus parfaite réalisation et risquez ainsi d’être la plus exigeante des mères, de celles qui imposent un régime d’exception à une descendance qui se devra d’être plus que parfaite sinon RIEN ! Vous ne savez que booster votre petit phénomène mais pourriez déchanter s’il cessait de susciter votre admiration. Calmez donc votre passion des extrêmes pour seulement être et redevenir celle qui AIME !

Vierge (23 août – 23 septembre)
Paré pour l’avenir !
La maternité déclinée selon le signe de la Vierge est réglé comme du papier millimétré : être mère est un long voyage organisé et gare aux petits ratés ! Vous ne faites rien à la légère et surtout pas les bébés : dans cette entreprise-là, hasard pourrait bien rimer avec mauvais départ ! Il faut un père, une mère, la meilleure saison pour accoucher, un prénom qui fasse l’unanimité, un nécessaire à pouponner… De principes bien établis en horaires à respecter, le petit trouvera la structure idéale à son épanouissement. Ainsi, il ne pourra qu’être poli, propre sur lui et bien loti ! Aucune place pour la fantaisie : il faut d’abord savoir faire son lit, dire « merci ! » et prendre très vite le bon pli…
Cet amoncellement de formalités ne pourra selon vous qu’épargner à ce chérubin bien réglé… tout un tas de misères. C’est ainsi qu’un jour, vous pourrez le regarder partir sans rougir : il sera paré pour l’avenir !

Balance (23 septembre – 23 octobre)
La maman qui dit « oui »…
Si le couple peut représenter à vos yeux une forme rêvée d’harmonie, l’arrivée de bébé et ce passage du duo au trio pourrait bien tout déséquilibrer… Mais l’étonnant contrepoids de la fabuleuse aventure de la vie vous fera vite basculer du côté du bonheur !
Conciliante à souhait et véritable machine à dire « oui », vous vous faites allègrement mener par le bout du nez (marcher sur les pieds ?) par ce bout’chou craquant, pour l’immense et simple plaisir de ne pas l’entendre pleurer : plutôt céder que le voir contrarié, le gâter que le brimer et l’autorité vaut bien moins qu’un baiser ! Vous donneriez aussi le bon dieu sans confession à votre chérubin si mignon. Bref, pieds et poings liés devant le charme de la maternité, vous êtes une porte grande ouverte aux démons du caprice et aux enfants pourris-gâtés…

Scorpion (23 octobre – 22 novembre)
Possessivité autorisée…
Bien plus « maîtresse » et femme que maman, la femme Scorpion pourrait pourtant perdre la raison devant le mystère de la vie… Mais cette fameuse mission originelle réveille chez vous l’instinct puissant (et dévorant) du Scorpion et vous montre instinctivement la direction pour être à la hauteur de cette gageure. Amour à volonté et possessivité autorisée révèlent certaines faces cachées de votre personnalité et vous voilà, entre protectrice et dévoreuse, devant la merveille des merveilles. Vous avez viscéralement besoin d’être la plus aimée, la première avertie, la dernière confidente, la meilleure-amie…
Rien ne doit vous échapper et cette « surveillance rapprochée » pourrait allègrement empiéter sur l’espace vital de votre rejeton. Plus tard, son ouverture sur l’extérieur vous plante à coup sûr une flèche dans le cœur mais vous ne respirez tellement que pour faire son bonheur… que nul ne saurait vous en garder rancœur !

Sagittaire (22 novembre – 22 décembre)
Une maman moderne-cool !
Indépendante à vous damner, vous préférez (à priori) faire le tour du monde que de limiter vos horizons, en vous accrochant un adorable boulet au pied… Mais, une fois rattrapée par un semblant de début de maturité, vous idéalisez tellement votre rôle de mère et la mission sacrée qui vous fait engendrer que vous feriez une absurde célibataire ! Idéaliser est vraiment votre tasse de thé et vous transformez aisément son premier mot en trait de génie, pour vous prouver que vous possédez le fin du fin de la catégorie des bambins… Comme vous vous rappelez trop bien de vos propres écarts, vous comprenez que faire des bêtises est le début du chemin et ses petits délires vous feraient même plutôt rire !
C’est grâce à cette indéniable tolérance que vous réussissez à faire passer le courant entre générations, tout en laissant s’exprimer les désirs de liberté de l’âge révolté ou les tâtonnements d’une forte personnalité… Un rien trop dévouée mais si joliment émancipée, maman Sagittaire est une maman moderne-cool !

Capricorne (22 décembre – 21 janvier)
Main de velours dans un gant de fer…
Comment faire sortir la femme Capricorne de sa froideur légendaire ? Lui faire un bébé pour la faire craquer devant ce tout petit rien qui lui fait tant de bien… Même si votre tempérament vous laisse « gant de fer », c’est bien une main de velours qui s’y cache : vous pourriez bien passer des années à camoufler derrière une discipline sévère votre vrai cœur de mère. C’est que la réussite future de la chair de votre chair reste votre premier combat et votre plus grande joie ! Vous vous devez de donner dans l’art et la manière de forger un caractère, quitte à brimer momentanément l’épanchement de vos sentiments.
Avec vous, pas de laisser-aller dans l’éducation d’un enfant mais si votre rejeton sait y faire et vous donner matière à vous rendre fière (de lui), il décrochera du même coup les plus tendres faveurs d’une mère !

Verseau (21 janvier – 20 février)
La « copine » !
La femme Verseau n’est pas du style à rêver d’endosser des responsabilités, de limiter sa liberté ou d’abuser d’autorité, tout ça pour enfanter… Si vous décidez pourtant de passer le cap de la maternité, c’est surtout pour, un jour, devenir la copine de toujours d’un être unique qui sera bien le vôtre. En bref, plus « copine » que câline, vous êtes généralement un peu gauche pour gazouiller avec bébé, mais serez en revanche la première à enjoliver la vie de vos enfants chéris : fervente organisatrice des goûters d’anniversaire, vous deviendrez très vite la DJ préférée de toutes les boums, l’entremetteuse futée des premières amours et le clown qui fait peur à toutes les peines de cœur !
Vous qui adorez la compagnie, vous aurez trouvé la meilleure et pour la vie ! Mais vivement que votre petit atteigne l’âge de raison car c’est seulement là que vous vous éclatez pour de bon !

Poissons (20 février – 21 mars)
Le comble du dévouement !
Devenir le « grand tout » d’un petit rien flirte avec le concept de l’amour fusion et ressemble de près au comble du dévouement : c’est surtout ça une maman Poissons ! Et quand bébé arrive, vous savez tout lui donner, sans concession. Pour toutes ces raisons, vous adorez les nourrissons, vous vous régalez avec les enfants mais vous faites déjà le gros dos quand il s’agit d’ados… Façonnée pour bercer, langer, biberonner et materner, vous êtes moins à la fête quand il faut expliquer, interdire et souffrir du fossé des générations !

*source : Marie-Claire

Likez-moi
Partagez-le ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *